Casque de moto : tout savoir sur cet accessoire vital

Dans un souci de sécurité, le port de casque est obligatoire pour tout propriétaire de véhicule à 2 roues. Qu’il soit modulable ou intégral, le casque doit être confortable et bien adapté à la forme de la tête. Retour sur les critères de choix de cet accessoire de protection qui doit être changé tous les 5 ans.

casque

Une « boîte à tête » personnalisée

Pour être parfaitement à l’aise dans son casque, il faut que celui-ci soit le plus adapté possible aux formes du crâne, sans comprimer le front tout en collant parfaitement aux joues. En cas d’accident, il doit être capable de maintenir la tête et la protéger contre les chutes et le choc.

Parce qu’un casque s’achète neuf, il ne faut pas hésiter à faire de nombreux essais avant de trouver celui qui vous permettra de bien mettre vos lunettes sans aucun risque d’incrustation dans les tempes. Et pour savoir si le modèle choisi est le bon, maintenez le casque et essayez de bouger votre tête à l’intérieur et vérifiez qu’il n’y a plus que quelques millimètres de marge.

Et pour reconnaitre les modèles homologués, il faut vérifier la présence d’une étiquette verte (norme NF) ou blanche (estampille européenne) sur la jugulaire ou à l’intérieur du casque. Et pour ceux qui sont tentés par l’achat via Internet, il vaut mieux trouver le modèle de « tête » qui correspond point par point à votre morphologie.

Le confort pour une sécurité passive

Lorsque vous roulerez sur la route, il vaut mieux éviter toute gêne engendrée par le casque. Par exemple, un casque trop fatigant vous empêchera surement de vous concentrer sur tous les pièges à éviter dans la circulation.

Pour votre sécurité, préférez le confort des jugulaires gainées de velours à ceux en skaï, des intérieurs démontables qui seront plus faciles à laver (en machine ou à la main avec de l’eau savonneuse). Et pour l’écran, optez surtout pour les modèles translucides et démontables pour faciliter le nettoyage.

Pour une meilleure protection contre le rayonnement solaire, la poussière et les insectes, certains modèles de casque sont dotés de « pare-soleil » amovible. Et durant les saisons hivernales ou estivales, les trous situés derrière le casque font office de ventilation. Il y a également le double écran (couche d’air entre le polycarbonate froid et la chaleur dégagée par la tête) et le liquide chimique chargé d’absorber l’humidité de l’air. Et pour les virées nocturnes, le casque doit contenir des éléments rétro réfléchissants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *